La manutention portuaire : un rouage essentiel de la chaîne d'approvisionnement

Au cœur des activités des ports maritimes, la logistique portuaire occupe une place stratégique, suscitant diverses interrogations. Quels sont les différents aspects de la logistique portuaire ? Quels risques et défis rencontre-t-elle? Découvrez dans cet article les différents types de logistiques portuaires, les risques et défis qu’elle comporte.

Les activités de manutention portuaire

Les opérations de logistique portuaire jouent un rôle important dans la chaîne logistique maritime internationale. Dans ces opérations de manutention portuaire, vous pouvez retrouver le chargement, le déchargement des marchandises en vrac à bord du navire ou à quai et le transbordement des conteneurs.

A lire en complément : Quels sont les avantages majeurs du nettoyage de tapis à Liège ?

Les professionnels de la manutention portuaire, tels que les dockers ou  appelé également débardeurs, grutiers, ouvriers de maintenance. Ils utilisent une variété d'équipements mécaniques, tels que des grues, des portiques et des chariots élévateurs automoteurs, pour effectuer ces opérations. Ils peuvent même demander à obtenir un devis pour un Reachstacker Hyster

Une fois que le déchargement des marchandises est achevé, celles-ci sont soit entreposées, soit dirigées directement vers le quai d'expédition.

Dans le meme genre : Comment optimiser l'espace dans votre aménagement de bureaux professionnels ?

Le transbordement des conteneurs

Le transbordement des conteneurs, également connu sous le nom de transhipment, consiste à déplacer les marchandises directement du quai de réception au quai d'expédition, sans entreposage temporaire.

Les conteneurs sont équipés de dispositifs normalisés pour faciliter leur manipulation lors du chargement et du déchargement. Les coins normalisés selon les normes ISO et conçus pour s'adapter aux équipements de levage, facilitent la manipulation des conteneurs en favorisant leur saisie.

Le chargement et le déchargement des conteneurs se définissent comme suit : le chargement implique une organisation fonctionnelle tenant compte des caractéristiques des marchandises, du conteneur et d'autres contraintes, tandis que le déchargement consiste à vider le contenu du conteneur.

Le transfert peut se faire entre deux navires ou du navire vers un train ou un camion. Généralement, les transferts de conteneurs ont lieu dans des zones franches douanières pour limiter les contrôles et les éventuels retards de livraison.

Manutention de marchandises en vrac

Il existe deux méthodes pour charger et décharger les marchandises en vrac sur les navires vraquiers :
La manipulation verticale : cela consiste à stocker le vrac solide à l'aide d'une trémie, un grand entonnoir, puis à le déverser dans la cale du navire. Pour décharger le vrac, on utilise des trémies sans vis.

La manutention horizontale : cela implique que les dockers, qu'ils soient sur le quai ou à bord du navire, se chargent de déplacer les conteneurs. Ce mode de manutention portuaire est aussi connu sous le nom de Ro-Ro.

Les défis liés à la manutention portuaire

Il existe une rivalité sans merci entre les ports, qui les forcent à une amélioration continue de la compétitivité en matière de logistique. Ainsi, les défis de la manipulation portuaire sont significatifs et nécessitent des infrastructures plus performantes et sécurisées. Ces défis comprennent notamment la diminution continue des risques et l'effort pour réduire le nombre d'incidents (nombre de sinistres enregistrés par les compagnies d'assurance), l'accélération des opérations de manipulation portuaire, la maintenance fréquente des équipements…

À cela s’ajoutent la formation aux techniques d'arrimage et des bonnes pratiques pour la manipulation de charges lourdes, les protocoles de contrôle et d'inspection pour identifier les dommages aux accessoires et aux équipements, la considération des limites de charge maximales…

Pour assurer la sécurité des travailleurs, on promeut le port des EPI ou équipements de protection individuelle.

Une formation approfondie dispensée au personnel sur l'utilisation des infrastructures de manipulation portuaire de plus en plus complexes.