Faire un mastère dans cette école privée de droit : votre tremplin vers l'excellence

Vous avez toujours rêvé de faire des études de droit ? Pour travailler dans le secteur juridique, en cabinet ou en entreprise, la filière « droit » à l'université est un choix judicieux. Il y a également des filières courtes avec poursuite d'études selon le métier visé. Mais, où poursuivre ses études ? Découvrez dans cet article les notions sur l’école de droit et les avantages de faire un  mastère dans cette école privée de droit.

Zoom sur l’école de droit 

L’Institut Supérieur du Droit est un organisme de formation avec pour objectif de former des étudiant(e)s pour occuper des emplois spécialisés de juristes, grâce à des cursus  Mastère 1 et  Mastère 2 de droit. Ainsi, l’école de droit est une voie alternative à celle des  Mastère 1 et Mastère 2 des universités et facultés. Elle offre des formations intensives et ciblées. Les formations dispensées permettent aux étudiants d’acquérir les connaissances et les réflexes nécessaires pour pouvoir être immédiatement opérationnels dans leurs métiers de juristes. Vous pouvez aller sur https://institutsuperieurdudroit.fr/ecole-de-droit-privee  pour en obtenir plus d’informations.

Sujet a lire : Formation en analyse de données : Par où commencer ?

L'Institut Supérieur du Droit se distingue par ses formations en droit Mastère 1 et  Mastère 2 en alternance, accessibles aux étudiants souhaitant combiner études et expérience professionnelle. Depuis de nombreuses années, L'Institut Supérieur du Droit est un établissement d'enseignement supérieur privé reconnu par l'État, lui conférant une liberté pédagogique et la possibilité de délivrer ses propres diplômes.

Les avantages de faire un  mastère dans cette école privée de droit

Les programmes Mastère 1 et Mastère 2 de l’Institut Supérieur du Droit présentent de nombreux avantages. Encadrés par des enseignants attentifs, les étudiants de l'Institut Supérieur du Droit bénéficient d'un environnement d'apprentissage propice à l'épanouissement et à la réussite. Il propose une voie alternative aux étudiants qui décident de faire des études supérieures de droit à l’université ou en faculté à travers différents  mastère.

A lire également : Quels outils pour la formation en gestion de projet ?

En plus de la connaissance et de la maitrise des lois et des jurisprudences, l’exercice du droit requiert des réflexes réactionnels et une pratique concrète et approfondie des actes juridiques et judiciaires. En effet, cela concerne les directions juridiques suivantes : les cabinets d’avocats ; les offices notariaux ; les huissiers de justice, recherchent avant tout des juristes opérationnels pouvant appréhender un dossier dans sa globalité :

  • Rédaction de contrats ; 
  • Rédaction de protocole d’accord transactionnel ;
  • Constitution d’un dossier en défense ;
  • Constitution d’un dossier en demande ; 
  • Rédaction et compréhension d’actes judiciaires : requête, assignation, conclusions.

Actuellement, En France, les formations juridiques dispensées mettent l'accent sur la théorie, ce qui crée un besoin urgent de programmes plus axés sur la pratique. Ces derniers permettraient aux étudiants d'acquérir les compétences et les comportements indispensables pour réussir dans le monde juridique. Cela pourrait leur permettre d’acquérir les bases et réflexes réactionnels pour traiter et réagir dans de vrais dossiers à la sortie de leur formation. En effet, l’Institut Supérieur du Droit s’engage à proposer des programmes de formations juridiques innovants au plus proches de la réalité du monde du travail et dispensés par des professionnels du droit en activité et répondre à un besoin urgent de professionnalisation des juristes en herbe.